Chat with us, powered by LiveChat

En 1957, l’ingénieur allemand Karl Steinbuch crée le terme « Informatik » pour son essai intitulé Informatik: Automatische Informationsverarbeitung, pouvant être rendu en français par « Informatique : traitement automatique de l’information ».

En mars 1962, Philippe Dreyfus, ancien directeur du Centre national de calcul électronique de Bull, utilise pour la première fois en France le terme « Informatique » pour son entreprise « Société d’informatique appliquée » (SIA). Selon certains, ce néologisme est un mot-valise qui agglomère « information » et « automatique », pour désigner le traitement automatique des données.

Le même mois, Walter Bauer inaugure la société américaine « Informatics Inc. » qui dépose son nom et poursuit toutes les universités qui utilisent ce mot pour décrire la nouvelle discipline, les forçant à se rabattre sur computer science, bien que les diplômés qu’elles forment soient pour la plupart des praticiens de l’informatique plutôt que des scientifiques au sens propre.

L’Association for Computing Machinery, la plus grande association d’informaticiens au monde, approche même Informatics Inc. afin de pouvoir utiliser le mot informatics en remplacement de l’expression computer machinery, mais l’entreprise décline la proposition. En 1985 Sterling Software rachète la société Informatics Inc. qui cesse ses activités en 1986. Pour Donald Knuth, cependant, les Américains ont délibérément écarté le mot informatique, non pour un problème de marque mais pour des raisons sémantiques ; les ordinateurs ne traitent pas de l’information, mais des données, dont le sens informatif est parfaitement indifférent.

En 1966, l’Académie française consacre l’usage officiel du mot pour désigner la « science du traitement de l’information ». La presse, l’industrie et le milieu universitaire l’adoptent dès cette époque.

En juillet 1968, le ministre fédéral de la Recherche scientifique d’Allemagne, Gerhard Stoltenberg, prononce le mot « Informatik » lors d’un discours officiel sur la nécessité d’enseigner cette nouvelle discipline dans les universités de son pays ; on emploie ce même terme pour nommer certains cours dans les universités allemandes. Le mot informatica fait alors son apparition en Italie et en Espagne, de même qu’informatics au Royaume-Uni.

Les fondateurs de la Compagnie Générale d’Informatique (CGI) reprennent le mot « informatique » en 19697. Voir aussi l’histoire de l’informatique .

Source : Wikipedia

Nous pourrons noter une évolution sémantique